Le Conseil Communal, un lieu de débat. Vraiment ?

Avant de relater le Conseil Communal de lundi tel que je l’ai personnellement vécu, je me permets un petit préambule au vu de différentes conversations que j’ai pu voir ci et là dans la presse et les réseaux sociaux sur les enfantillages, les guéguerres, l’unanimité des décisions de lundi.

Un conseil communal est un lieu de débat où des élus de différentes tendances se réunissent pour prendre des décisions qui sont les meilleures pour la Ville et ses citoyens. Vous comprendrez aisément que des désaccords peuvent arriver et qu’il faut parfois mettre de l’eau dans son vin. Tout ceci dans les respect des idées de chacun et des interventions.

Cette définition vaut dans la version idéale d’un Conseil Communal et vous avez compris à Comines-Warneton nous en sommes loin. Je le déplore parce que c’est fatiguant à vivre, qu’il n’est pas facile d’y être serein mais ne me demandez pas malgré tout de me taire sans donner mon point de vue.

Ceci étant dit, place au compte rendu du Conseil Communal de ce lundi !

C’est au théâtre de la MJC qu’a eu lieu ce conseil avec un accès limité au public suite aux recommandations et procédures Covid-19 et là premier problème, pas de retransmission « live » de prévue sur le site de la Ville de Comines-Warneton comme il était obligatoire de le faire selon l’Arrêté Ministériel des pouvoirs locaux .

https://interieur.wallonie.be/sites/default/files/2020-05/Vademecum%20R%C3%A9unions%20pouvoirs%20locaux%20Covid%200%20.pdf

Pire, j’ai posé la question en date du 18/05/2020 à la Bourgmestre (avec copie aux chefs de groupe) avec aucune réponse avant d’arriver au Conseil, je fais donc la remarque.

Réponse de la Bourgmestre : Ce n’est qu’une note qu’on suit ou pas. C’est l’autonomie de la Commune.

Ah bon, un vade-mecum expliquant un arrêté Ministériel est une vulgaire note. Ok, excusez-moi, mais je vais me renseigner auprès des Pouvoirs Locaux pour savoir la portée de la note.

Le Conseil commence avec des questions.

Je remercie la Bourgmestre qui me permet de parler d’une motion sur l’ouverture des frontières en dernière minute. Cette motion doit être un appel au gouvernement fédéral à ouvrir au plus vite les frontières pour nos transfrontaliers afin de voir la famille et d’aller dans les commerces de chaque côté de la frontière. C’est indispensable que ça se passe au plus vite possible. La motion est en réflexion…

Question sur les plaine de jeux, question sur la situation covid-19 et réponse de l’Échevin de la Santé Mr Soete avec un léger mea culpa sur son sentiment de légèreté du début de crise.

Ensuite, c’est au tour des comptes 2019 d’être présentés par notre Directeur Financier et comme déjà énoncé par mail au Collège, le PS dit oui aux comptes 2019.

Pourquoi ? il est demandé de se prononcer sur les comptes 2019. En partant du principe, que les chiffres donnés sont exacts, il n’y a pas lieu d’être contre et je n’ai aucune difficulté à dire que les chiffres sont bons, que c’est bien géré. Toutefois, il serait bon de ne pas trop se gargariser d’une bonne année si les autres sont mauvaises. J’ai aussi réitéré mon message de surveillance sur le maintien du personnel et la volonté de réfléchir à agrandir le nombre de statutaires au sein du personnel de la Ville…Écho favorable pour une réflexion sur le sujet.

Idem pour l’autorisation de permis pour la Briqueterie. Tout était réuni pour un oui unanime (renom de l’entreprise, nombre d’emplois, reconnaissance des terres avec des réserves naturelles, parfaite collaboration avec les agriculteurs locaux). Bref, oui logique

Idem pour la collaboration Commune/CPAS/Banque Alimentaire Hainaut. C’est un beau projet, une belle collaboration qui amènera un plus pour des familles dans le besoin. A part être sans cœur, il n’y aucune possibilité de dire non à un tel projet.

Pour moi, ces trois points illustrent une parfaite opposition constructive qui, pour des avancées communes, s’efface sur des petites considérations personnelles afin de soutenir des projets. Nous sommes bien loin de l’image puérile que l’on nous prête.

Pour la partie moins agréable, elle commence après près de deux heures de conseil. Nous abordons le point des allègements de taxes que Mr Soete, Échevin des finances présente comme un effort minime de 57000 € au total mais 45000 € à charge de la Ville. Il ne sait pas faire plus pour rester dans la légalité des textes (point avec lequel je ne suis pas d’accord). Le choix politique de la Majorité est celui-là. Mr Pieters Échevin de l’opposition prend la parole, regrette qu’on n’ait pas su faire plus, propose de nouvelles pistes, revient un peu sur le déroulement temporel de ces allègements de taxe. Le ton est neutre, serein…rien de bien vindicatif à part une autre vision du point. Et là, BOUM !!!!

La Bourgmestre commence par « Je suis contente que vous en parliez… » et là je me dis ce n’est pas bon, chaque fois que ça commence avec cette phrase, c’est une diatribe cassante qui s’annonce. Et pourtant, c’est encore pire que prévu, je n’ai jamais entendu en 20 ans de politique une telle démolition verbale qui va de « si moi, je dois énumérer tout ce que j’ai fait, j’en ai pour plusieurs jours » à « contente de voir que vous apprenez à découvrir après 18 mois ce qu’est le travail d’Échevin » suivi par Didier Soete qui n’est jamais le dernier pour afficher mépris et arrogance.

WAOW ! WAOW ! je suis abasourdi parce que j’ai entendu, outré de la violence des propos, écœuré par le mépris affiché et je l’ai fait savoir. Il est facile après de se dire que ce ne sont que des mots (et j’y reviendrais après) et qu’il n’y a pas d’animosité derrière. Il suffit d’être dans cette salle pour se rendre compte de l’animosité ambiante.., Tant qu’il y a des oui et des fleurs, c’est bien. Une critique et le déferlement s’abat !

Autre exemple, Mr Kyriakidis veut savoir qui a porté plainte contre lui et qui l’a empêché de continuer ce qu’il faisait durant la crise avec au passage une petite « pique » (relayée par la Bourgmestre par un « je le déplore aussi ») sur le peu ou pas de conseillers communaux de l’opposition à l’élaboration des masques. Procès d’intention sans savoir si ceux visés avaient la possibilité d’y participer (ah, ce fameux télétravail que certains pensent dédié aux mojitos et canapé)

Plainte qui n’a jamais existé puisque c’est un courrier aux pouvoirs locaux (autorités de tutelle) posant les questions sur les sujets suivants:

  • tenue du CC fin mars 2020
  • relais d’une lettre syndicale concernant les conditions de travail du personnel communal suite aux règles covid-19

Courrier qui a amené une réponse à la Bourgmestre. Jamais il n’a été question comme lu sur les réseaux sociaux d’une atteinte aux bénévoles, d’une volonté de viser Mr Kyriakidis. Encore une fois une interprétation qui arrange certaines personnes de la majorité.

Sérieusement, interpeller l’autorité de tutelle est un devoir quand on estime qu’il faut un éclaircissement.

Je reviendrais dans un post différent sur le point supplémentaire sur la migration internationale demandé par Mr Kyriakidis. Le sujet mérite d’être le plus complet possible.

Je terminerais par ceci .

Belle journée

Votre conseiller communal

David Werquin

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

Un site WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :