Cérémonies du 11 Novembre: le respect du devoir de mémoire

C’est toujours un immense honneur de côtoyer ceux qui ont fait l’Histoire, et ceux qui perpétuent son souvenir.
La Grande Guerre aura modelé nos paysages comme notre avenir. N’oublions jamais ceux qui sont morts pour la liberté de leurs enfants, et pensons à eux avec solennité et le respect qui leur sera toujours dû, de part et d’autre de notre frontière .

« La rue de la Montagne, la rue Charles II, la rue du Grand Central, la place de la Digue. Tout cela ne forme qu’un immense brasier où de longues flammes se tordent en démence, où des gerbes fantastiques d’étincelles jaillissent en jets démesurément hauts. Dans la rue Charles II, la maison d’un droguiste brûle et semble un immense feu de Bengale vert dans ce feu d’artifice infernal. Des pans de murs s’abattent, des charpentes consumées s’écroulent. Toute la terre tremble, la chaleur est intolérable. »

Le carnet retrouvé, Louis Dermine raconte Charleroi en août 1914 – Ed. du Blason74601327_10157621374113468_4380403571431047168_o

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

Un site WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :