Extension de l’usine Clarebout: pour le PS CoWa, c’est non.

Depuis le début de la saga « Clarebout », le PS Cowa a pris ses responsabilités en étudiant de manière approfondie le dossier et en évaluant avantages et inconvénients dans le dossier. Notre volonté est toujours la même: prendre une décision pour le bien de la communauté.

photo of pile of potatoes
Photo de Marco Antonio Victorino sur Pexels.com

Le temps faisant, le fossé n’a cessé de se creuser entre les riverains et la direction de Clarebout. Ce qui conduit aujourd’hui à un vrai dialogue de sourds. Il n’est pas de notre ressort de déterminer les fautes de chacun car nous sommes tous un peu responsables du pourrissement de la situation.
Quoiqu’il en soit, nous voilà aujourd’hui devant cette demande de permis pour un second frigo.

Nous avions pour volonté d’étudier le dossier, plutôt que de laisser cours à une réaction épidermique comme d’autres l’ont fait. L’équation était complexe, devant intégrer les nombreux emplois directs et indirects impliquant les familles de Comines-Warneton et alentours (qui subissent le regard et le verbe désapprobateurs des opposants les plus virulents) sans pour autant minimiser les nuisances olfactives, sonores, environnementales et la problématique du charroi.

Lors du premier refus de l’extension de l’usine à un second congélateur et à une zone de stockage, l’élément essentiel pour nous était celui-ci: tant que les nuisances actuelles n’avaient pas sensiblement diminué, il n’était pas question d’accorder quoi que ce soit à Clarebout Potatoes.

Le PS CoWa estime que la situation n’a pas foncièrement changé concernant les nuisances et que le dialogue est toujours inexistant entre les deux partis.
Tant que le débat ne s’apaisera pas, il sera impossible de prendre des décisions de manière sereine, et chacun restera sur ses positions sans prendre la peine d’écouter l’autre. L’amélioration des conditions de vie des riverains sera pour nous le préambule nécessaire à toute ouverture de discussion.

Nous tenons aussi à préciser, n’en déplaise à certains, que ce permis n’est aucunement lié à la mise en route de la plateforme portuaire car comme dit depuis le début, l’un n’a jamais été lié à l’autre. Ce genre de « fake news » n’aide pas du tout dans un débat. Même si le slogan plait aux opposants, « pas de frigo pas de paco » est un mensonge !

Au terme de notre réflexion, le PS CoWa a choisi de dire non à l’extension de l’usine Clarebout Potatoes. Si ce dossier arrive jusqu’au Conseil Communal, c’est la parole que nous porterons.

L’USC PS CoWa

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

Un site WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :