Conseil Communal 17/12/2018: dans le vif du sujet.

Première surprise en arrivant dans la salle du Conseil Communal, de l’eau mise à disposition des conseillers communaux qui du coup ne doivent plus avoir peur de pouvoir discuter la gorge sèche. C’est une bonne chose dont nous saluons l’initiative.

Avant de commencer le compte rendu, je vais vous expliquer comment vous pourrez prendre connaissance de notre résumé. Celui-ci sera décomposé en thèmes ayant entraîné une discussion entre les différents partis, ceci afin de rendre attrayante la lecture sans le côté rébarbatif d’un vrai PV.

Nous allons commencer par le gros point qui ponctue chaque conseil communal de fin d’année : les finances.

Finances

1.Le conseil a en premier lieu écouté la présentation du budget 2019 par le Président CPAS Frédéric Hallez. La dotation communale (environ 2.827.000 €) reste sensiblement la même que celle de l’an passé et est saluée par la nouvelle majorité. Présentation claire et précise en ajoutant un hommage appuyé et mérité à nos yeux à son personnel. Le vote se passe sans remarque particulière et c’est à l’unanimité que le budget 2019 du CPAS est accepté.

2.Ensuite, nous sommes passés à celui de la Police en hausse de 5 % (environ 1.695.000€), dont 88% correspondent aux salaires des forces de Police. Tout est parfaitement explicable et correct donc aucune remarque à faire. Au niveau de l’extraordinaire, les projets développés sont nécessaires:

  • achat de matériel si besoin
  • changement de chaudière
  • aménagement vestiaire féminin (5 femmes ont rejoint l’équipe depuis les travaux de 2012)
  • agrandissement de la salle d’attente pour plus de fonctionnalité
  • un investissement de 125.000 € sur de l’éolien

Le budget Police est voté à l’unanimité.

3.Venu le temps du plat principal, le budget ordinaire et extraordinaire de la commune.

BUDGET ORDINAIRE

En préambule et sans moquerie aucune, j’ai trouvé savoureux le fait que notre nouvel Échevin Mr Soete ait dû défendre un budget ordinaire qu’il a âprement combattu durant de longues années.

Effectivement, au niveau budget ordinaire c’est un copier-coller des autres années et le manque de temps fait que la nouvelle majorité n’a pas su insuffler sa patte. Nous ne leur en tenons pas rigueur.

Par contre, le fait d’insister parfois lourdement sur des dépenses spécifiques nous fait craindre des lendemains qui déchantent.

Aux yeux de Mr Soete, les deux postes problématiques principaux sont :

  • les dépenses de personnel
  • les dépenses de transfert ( CPAS, Police, Zone de Secours)

Les dépenses en personnel représentent 48 % du budget (+1,8 %).

Ce coût est important et pèse sur un budget mais il aurait été de bon ton de mettre en balance les recettes que représentent les emplois subsidiés. En effet, l’entité reçoit en contrepartie un pourcentage de ces salaires, financés par différentes strates du Royaume. Tout n’est donc pas financé sur les seuls deniers communaux.

La promesse réitérée de la nouvelle majorité qui affirme ne pas vouloir supprimer d’emplois communaux manque donc singulièrement de vigueur et surtout est dénoncée par d’autres phrases qui peuvent mettre le doute sur celle-ci.

Nous craignons fortement pour le personnel communal et principalement pour les personnes en CDD au sein de la commune et ce pour plusieurs raisons:

  • les subsides APE : le gouvernement wallon MR-CDH a par son Ministre Jeholet (MR) le projet de réformer le système APE qui va coûter selon les chiffres de la FGTB 3500 emplois dans le secteur non marchand. Comines-Warneton va donc aussi être impactée car soit nous devrons payer les salaires sans subsides, soit licencier. Par calendrier électoral, la réforme est repoussée à 2020 mais n’est pas abandonnée. Contrairement à ce que la Bourgmestre a dit au Conseil Communal ce n’est nullement une pique par jeu politique mais une réalité qui va nous tomber dessus. (RTBF-Réforme APE , 7sur7, Une chaine Humaine contre la réforme des APE
  • l’insistance lourde de Mr Soete durant la présentation sur ce poste et sa phrase lors de l’interview No-Télé « Le personnel restera tant que les moyens financiers le permettront » (voir vidéo: NoTélé)
  • Et une nouveauté hors conseil qui date de ce matin lors de la lecture de l’Avenir. Une phrase de la Bourgmestre qui dit: « D’ailleurs avec les quelques vingt membres du personnel engagés sans nouvelle fonction et le matériel acheté à tour de bras, le bas de laine a bien fondu ces dernières années » n’est pas rassurante vu que selon elle il y aurait 20 personnes sans nouvelles fonctions qui sont en poste à la Commune. J’espère tout de même qu’ils travaillent ces gens sans fonctions ! Itw Avenir

Concernant les dépenses de transfert, l’Échevin a ciblé les dépenses de transfert de la Zone de Secours qui sont trop importantes à son goût, sous-entendant que l’ancienne Bourgmestre f.f. n’aurait pas assez défendu les spécificités de notre entité et que le nouvelle majorité s’emploierait à revendiquer une baisse de dotation. Bon courage pour cette mission quasi impossible sans gagner le recours que nous avons introduit (l’ancien Conseil Communal 2012-2018) au Conseil d’État !

En effet, il faut l’unanimité des 27 Bourgmestres de Wallonie Picarde pour avoir une révision du mode de calcul de la dotation. Sinon, il faut se satisfaire de celle choisie par le Gouverneur actuellement qui fait la part belle au nombre d’habitant par commune et qui conduit chaque habitant de la zone à payer sensiblement le même montant sans tenir compte des spécificités de chaque commune. Il va sans dire que comme chaque commune voit midi à sa porte, c’est mission impossible et je pense que la population doit le savoir. A noter que M.Soete, qui évoquait une collaboration plus étroite si nécessaire avec la France, n’ignore pas que rien n’est gratuit. Chaque Cominois paye pour ses services de secours 57 euros par an (chiffre qui évoluera pour arriver à 70 euros par an et par habitant en 2024). Dans le Nord, chaque habitant paye 75 euros par an. Payer plus cher et faire courir le risque d’une réduction des effectifs de notre caserne: nous ne laisserons pas faire !

BUDGET EXTRAORDINAIRE

Concernant le budget extraordinaire, nous avons appris ce lundi soir les touches apportées par la nouvelle majorité :

  • passage de 500.000 € à 1 million de dépenses pour achat de bâtiment. Le slide choisi concernant la Gare de Comines, nous avons appris qu’un projet de bi-mobilité était à l’étude avec aussi la volonté d’y mettre l’Office du Tourisme. Certes la bi-mobilité est un bon projet, le bâtiment mérite qu’on le conserve mais soyons clairs: la nouvelle majorité renonce donc à se battre pour une vraie gare et un vraie guichet SNCB à Comines. Combat peut-être impossible à gagner, je le concède mais pas moins important que celui de la dotation de la zone de secours
  • achat de bus ou minibus – passe de 50.000 à 200.000 € avec comme projet des navettes pour permettre à la population de se déplacer sans risque lors d’événements – Quid des frais de personnel pour conduire ces bus ? des frais de fonctionnement ? pour quelle fréquence ? le flou total. Nous aurions aimé un vrai projet détaillé et budgété avant de signer un « chèque en blanc ».
  • aménagement de l’arrière de la salle de sport de Ploegsteert 30 000 € d’honoraires pour un projet de salle de repas ? Que deviendra l’ancienne caserne des Pompiers de Ploegsteert et le projet discuté pour le PCDR ? Là encore, nous ne le savons pas.
  • aménagement du parc Cité Geuten 20 000 € nécessaire voire indispensable pas de souci pour ce projet. Nous n’y voyons pas d’objection
  • aménager le marché couvert, ouvert aux vents : 100 000 € d’honoraires nécessaire bien que ce marché ait été bien décrié du temps où la nouvelle majorité était opposition. Le vent tourne, et pas seulement sous le marché couvert.
  • acquisition de terrains pour promouvoir la biodiversité : 200.000€, projet au stade d’embryon donc très flou. Là aussi, nous aurions aimé avoir le détail des endroits prévus avant de signer la dépense

Toutes ces remarques font que LE GROUPE PS A DÉCIDÉ DE VOTER CONTRE LE BUDGET. A la majorité d’en faire un l’an prochain qui soit, en particulier sur l’extraordinaire, plus précis afin d’avoir un vote positif de la part du PS.

4.Nous terminerons par le vote sur les subsides où nous avons voté OUI. La demande d’un contrôle complet des subsides versées par la commune nous semble une bonne proposition de la majorité.

En résumé, voici donc les votes du PS porté au nom de notre USC:

  • Budget CPAS: OUI
  • Budget Police : OUI
  • Budget Communal: NON
  • Subsides: OUI

Suite dans un prochain article qui traitera du reste du conseil communal pour ensuite en avoir un dernier épisode avec le traitement des 3 points supplémentaires mis par des conseillers communaux ( 2 par moi, 1 par Florence Dekimpe pour MCI)

David Werquin, Conseil Communal PS

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

Un site WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :